“Le hasard fait bien les choses”

Ce qui rend le darwinisme, c’est-à-dire la sélection naturelle, si irrésistible pour tant de personnes, c’est qu’il semble très intuitif. Eh bien, voici un argument intuitif contre Darwin.

L’analogie est souvent faite en disant que le développement d’organismes complexes par sélection naturelle s’apparente à une tornade frappant une casse et assemblant un jet 747 entièrement fonctionnel. C’est une mauvaise analogie car, alors que les humains sont capables de construire des 747, nous sommes décidément incapables de concevoir et de construire même les organismes unicellulaires les plus “simples” à partir de zéro.

Cela devrait nous sembler contre-intuitif. Pourquoi ? Parce que la sélection naturelle est censée être un processus complètement aléatoire et non guidé s’étendant sur des millions d’années, mais ce processus est censé avoir donné lieu à des lions, des ours, des champignons, nous, etc. Dans le même temps, les processus guidés par l’homme, comme l’élevage, la bio-ingénierie, l’informatique, etc. n’ont pas réussi à créer une nouvelle espèce, et encore moins des organismes entiers.

Alors, comment se fait-il qu’un processus aveugle, désordonné, vieux d’un million d’années peut créer, disons, un ornithorynque, mais qu’un processus intentionnel, intelligent, dirigé par l’homme, soigneusement calculé, utilisant les sciences humaines les plus avancées ne peut pas s’approcher de cela ? Comment se fait-il qu’un processus aveugle et désordonné peut créer une intelligence complète, c’est-à-dire l’esprit humain, mais que plus de 100 ans d’efforts concertés par les meilleurs informaticiens du monde ne peuvent pas produire l’intelligence artificielle la plus rudimentaire ?

En d’autres termes, je peux comprendre que si vous mettez suffisamment d’échiquiers sur une plage et laissez la brise marine déplacer les pièces, si vous attendez assez longtemps, l’un de ces échiquiers se jouera comme une vraie partie d’échecs. Bien sûr, ça pourrait prendre un milliard d’années. Mais deux élèves du primaire pourraient produire le même résultat en 15 minutes. En utilisant l’analogie de la tornade, oui, si vous avez assez de tornades et assez de dépotoirs, après des millions ou des milliards d’années, l’un d’entre eux produira peut-être un 747 fonctionnel. Mais, encore une fois, une équipe d’ingénieurs pourrait faire la même chose en 10 ans de développement. L’intelligence de ces ingénieurs est ce qui réduit le temps de développement de quelques milliards d’années à moins d’une décennie.

Le fait est que les processus intentionnels impliquant l’intelligence sont toujours plus efficaces, plus performants, plus créatifs que les processus aléatoires, chaotiques et désordonnés, même si l’on tient compte d’un milliard d’années. Littéralement, le seul cas où ce truisme n’est pas censé tenir est celui de l’évolution, où la chance muette est présumée être beaucoup plus efficace que le sommet de l’intelligence humaine collective.

Néanmoins, pour les plus lucides d’entre nous, le fait que l’effort intelligent de toute l’humanité ne peut même pas donner naissance à une nouvelle espèce devrait jeter un sérieux doute intuitif sur la fantaisie darwinienne grotesque qui prétend que l’aléatoire a fait ce travail de nombreuses fois.

Daniel Haqiqatjou